Chœur Mixte du Confluent Une aventure... Un groupe de c(h)œur

Duruflé, Maurice

Duruflé

Duruflé

Maurice Duruflé (1902-1986) n’a que 10 ans lorsqu’il rejoint la maîtrise de la cathédrale de Rouen pour y étudier le chant choral, le piano et l’orgue.

A 17ans, il part à Paris afin de poursuivre ses études d’orgue (son instrument de prédilection) avec Charles Tournemire. Il entre au conservatoire de Paris l’année suivante et étudie la composition avec Charles-Marie Widor et Paul Dukas, l’orgue avec Eugène Gigout.

L’un de ses professeurs, Louis Vierne, voit en lui “le plus brillant et le plus personnel des organistes de la jeune génération”.

Ayant reçu de nombreux prix (composition, harmonie, orgue…), il devient l’assistant de Louis Vierne à Notre Dame de Paris, puis devient titulaire de l’orgue de l’église Saint-Etienne du Mont à Paris.

Le conservatoire de Paris l’accueille comme professeur d’harmonie et assistant de Marcel Dupré dans les classes d’orgue.

Orgue de l'église Saint-Etienne du Mont à Paris

Orgue de l’église Saint-Etienne du Mont à Paris

Les compositions de Duruflé sont très différentes de ses contemporains (Messiaen, Langlais, Alain…): il restera toujours fidèle à sa prédilection pour le ton modal grégorien. Dès les années 70, Duruflé marque sa désapprobation face à l’application du concile Vatican II qui autorise l’utilisation de la langue vernaculaire et qui a redéfini le rôle de la musique dans la liturgie, ce qui conduit, selon lui, à une détérioration de la musique liturgique.

En 1977, Duruflé s’exprime en ces termes, dans la revue “L’orgue”:
“Nous espérons bien que cette liturgie permettra un jour à l’orgue de retrouver la place honorable qui a toujours été la sienne depuis trois siècles, et qu’il ne sera pas définitivement réduit, comme il l’est depuis douze ans, à accompagner nos lamentables “Seigneur, prends pitié” et nos grotesques “Saint, Saint, Saint”…”

Son œuvre la plus célèbre – Le requiem pour chœurs, solistes et orgue – illustre cet attachement au chant grégorien et démontre – comme l’ensemble de ses compositions – ses qualités très personnelles: poésie, élégance, profondeur, sérénité et intensité.

Victime d’un accident de voiture et gravement blessé, il cesse malheureusement de jouer dès 1975 et de composer en 1977.


Extraits de ses œuvres enregistrés par le C.M.C.

Envie d’écouter quelques extraits de nos concerts?

Nous vous présentons ici uniquement des extraits de différents CD que nous avons réalisés à titre de souvenir...
La prise de son a été effectuée en direct, lors de nos concerts.
Vous percevrez donc les inévitables "imperfections" inhérentes à cet exercice... Mais fidèles à notre vocation, nous préférons essayer de vous transmettre la vibration et l'émotion que procurent la musique vivante...

En savoir plus

Notre répertoire

Le Chœur Mixte du Confluent aborde tous les styles, de la Renaissance à nos jours, de la musique d'expression populaire jusqu'aux grandes pages du patrimoine musical qui constituent le fondement de son répertoire.

En savoir plus